samedi 25 mars 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Girondin Agenda Girondin
Album des vidéos Album des vidéos
Catalogue de SEL Terre (offres/demandes) Catalogue de SEL Terre (offres/demandes)
Chemin des Sel (réseau d’hébergements) Chemin des Sel (réseau d’hébergements)
Co-Production Co-Production
   - AMAP
   - Economie solidaire
   - Projet monnaie SOL
Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges
Librairie du SEL Librairie du SEL
Listes de diffusion ouvertes et TransverSel Listes de diffusion ouvertes et TransverSel
Projets de loi Projets de loi
Revue de presse Girondine Revue de presse Girondine
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !

Retour à la page d'accueil  Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges

La Banque du Temps de Bordeaux
UNE EXPÉRIENCE RÉUSSIE MAIS LIMITÉE

dimanche 5 septembre 2004, Winston


En été 1999 la tournée des SEL en France par John Turmel, un célèbre canadien dans les LETS, permit d’importer des idées sur le fonctionnement des groupes d’échanges américains et notamment l’utilisation de billets.

A Bordeaux un petit groupe de personnes « qui ne savaient pas que c’était impossible en France » mirent leurs moyens en commun afin de fabriquer des billets pour comptabiliser le temps et constituer ainsi la Banque du Temps Chèque-Heure.

Ce groupe était composé : d’un infographiste séliste qui dessina les billets ; d’un imprimeur qui trouva un papier synthétique spécial infalsifiable et indéchirable (insensible à l’eau) ; d’un sponsor qui paya la facture de l’imprimeur en mettant sa publicité au dos des billets ; enfin d’un administrateur séliste pour gérer le tout.

Techniquement il fallut donc prévoir la fabrication de plusieurs billets de différentes valeurs et en deux tailles.

L’unité d’échange était l’Heure-au-vert pour les services et les savoirs mais l’unité d’échange du grain vert était aussi présent afin de garder la compatibilité avec l’interSEL.
A noter aussi sur chaque billet la présence d’une astucieuse information « APPRENONS L’EURO » avec une équivalence associée.
Les grands billets :
½ Heure-au-vert bleu = 30 grains verts (info. 5 € = 32,80 F)
1 Heure-au-vert vert = 60 grains verts (info. 10 € = 65,60 F)
2 Heures-au-vert orange = 120 grains verts (info. 20 € = 131,19 F)
5 Heures-au-vert rouge = 300 grains verts (info. 50€ = 327,98F)

Les petits billets :
1/60 Heure-au-vert bleu = 1 grain vert (info. 1 F = 15 cents)
1/20 Heure-au-vert vert = 3 grains verts (info. 50 cents = 3,28 F)
1/10 Heure-au-vert orange = 6 grains verts (info. 1 € = 6,55957 F)
1/5 Heure-au-vert rouge = 12 grains verts (info. 2 € = 13,12 F)

A noter sur les grands billets la présence de l’effigie de Nikola Tesla... pourquoi lui ? Nikola Tesla est le promoteur du courant alternatif : serait-ce un jeu de mot ? Sans lui notre société serait peut-être très différente mais si nous avions pu disposer de toutes ses inventions alors notre monde serait devenu un paradis !

La philosophie de la Banque du Temps est de faire un lien entre les citoyens afin qu’ils s’entraident sur les plans personnels, sociaux, économiques ou culturels.

Le principe de la Banque du Temps est très simple :
échanger des services et des connaissances avec comme contrepartie le Chèque-Heure.

Tous les échanges ont la même valeur proportionnelle :
(1 Heure = 1 Heure) quelque soit leur nature : idée de l’entraide sociale.

Exemple : Jean offre une heure de cours d’anglais à Marie, celle-ci donnera en contrepartie à Jean un Chèque-Heure d’une Heure-au-Vert.

Selon ce principe très simple les partenaires de la Banque du Temps se sont inscrits en donnant une liste des offres et des demandes qui furent publiées dans un journal mensuel distribué à tous les partenaires.

Chaque nouveau partenaire signa aussi une Charte décrivant le fonctionnement et garantissant un "prêt gratuit" de Chèque-Heure : 15 Heures-au-Vert le premier trimestre, 9 Heures-au-Vert les deux trimestres suivants. Ainsi chaque partenaire put commencer à faire des demandes sans attendre de réaliser des offres.
En septembre 1999 la Banque du Temps Chèque-Heure fut donc lancée officiellement pour une durée de 28 mois avec plus d’une quarantaine de partenaires.
Très vite on s’est aperçu que ce système permettait d’accroître les échanges par rapport à l’utilisation précédente des feuilles d’échanges.
Curieusement il n’y eut aucun problème d’interSEL et les sélistes des autres SEL étaient même ravis de collectionner tous ces billets multicolores. On a même vu certaines personnes, qui au départ faisait une allergie philosophique, s’en servir pour des échanges.

Au bout de quelques mois les partenaires finirent par se rendre compte qu’il existait un meilleur moyen de faire des échanges : le carnet du J.E.U. !
C’est donc en toute logique que la Banque du Temps récupéra presque tous les billets et les échangea contre des unités sur le carnet du JEU. Le 31 décembre 2001 c’était la fin.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-En 1998 apparition du J.E.U.
-10 ans de S.E.L. en France
-Mon voyage au coeur des SEL ( 1er épisode : 1995)


AUTEUR :
-Winston
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -