vendredi 21 juillet 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Girondin Agenda Girondin
Album des vidéos Album des vidéos
Catalogue de SEL Terre (offres/demandes) Catalogue de SEL Terre (offres/demandes)
Chemin des Sel (réseau d’hébergements) Chemin des Sel (réseau d’hébergements)
Co-Production Co-Production
   - AMAP
   - Economie solidaire
   - Projet monnaie SOL
Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges
Librairie du SEL Librairie du SEL
Listes de diffusion ouvertes et TransverSel Listes de diffusion ouvertes et TransverSel
Projets de loi Projets de loi
Revue de presse Girondine Revue de presse Girondine
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !

Retour à la page d'accueil  Co-Production  Projet monnaie SOL

C.R. Réunion SEL-SOL du 16 mars à Paris

mercredi 16 mars 2005, Collectif SEL Terre


Dans le cadre du projet SOL, se sont réunis les SEL qui ont déjà assisté aux premières réunions d’informations et qui ont manifesté leurs intérêts pour ce projet.

Le projet se veut innovant quant à la valorisation des temps et son articulation avec l’économie sociale et solidaire.

Il s’agit de créer une unité de valeur, le SOL temps, qui permette :

- de promouvoir la participation citoyenne à des activités associatives d’intérêt général, en organisant leur reconnaissance dans le réseau des partenaires du projet(à la différence du bénévole qui intervient sans contrepartie en faisant reposer son investissement sur sa seule association, dans le projet SOL, la valorisation de l’investissement en temps sera supporté par l’ensemble et pourra bénéficier plus largement, sur la base de l’engagement librement consenti non contractuel) ;

- de pallier à la difficulté d’accès au marché du travail, en proposant une gamme de possibilités de participer à ces activités sociales. Elles donnent à l’engagement individuel une reconnaissance, en lui ouvrant des droits sur des produits issus de l’économie sociale et solidaire et sur l’usage de services publics ;

- ce projet soutient toute forme de participation sociale ; par la valorisation équitable du temps de vie et d’investissement, il permet de mettre en lumière des temps jusqu’à présent frappés d’invisibilité, relégués à la sphère du privé ; en particulier, des activités dites « non rentables » de solidarité active, des coups de mains ponctuels, etc.

- l’unité de valeur permettra également de favoriser des mutualisations de temps, pour des solutions collectives innovantes( temps de garde de la petite enfance ou solidarités transgénérationnelles) ;

- d’une façon plus générale, elle permet de valoriser tout type d’activité à plus value sociale, qui reste occasionnelle, circonstanciée, circonscrite dans sa durée : nous pouvons parler d’une activité complémentaire librement choisie et codéterminée avec l’association proposante, en sachant que les activités professionnelles sont de plus en plus précaires et laisseront de plus en plus de place, pour ce type d’activités complémentaires. Par ailleurs, si la société propose de moins en moins de travail, il paraît justifié que les individus recherchent une autre forme d’expression sociale, pour consolider leur sentiment de compétence et d’appartenance à une société, qui se donne les moyens de reconnaître et valoriser leur participation. Le projet SOL propose un système qui permette d’organiser cette pluriactivité, et de l’articuler avec la sphère publique et les productions de l’économie sociale et solidaire ;

- les SEL ont déjà une expérience de terrain quant à la gestion d’une unité à base temps, ils ont une longueur d’avance sur la compréhension de son usage : ils constituent donc des partenaires privilégiés pour l’expérimentation. Depuis longtemps, dans les SEL, la pluriactivité est reconnue, construite sur l’organisation de la lisibilité de la multicompétence (catalogue des offres et demandes, sites internet, listes de diffusion, réunion physique des bourses d’échanges, Route des Stages) ;

- Le SEL peut aider d’autres associations à faire émerger leurs offres de services et leurs besoins (création d’un SEL interassociatif).

Tour d’horizon des SEL participants

SEL de Fontenay aux Roses

Association loi 1901, 63 adhérents.

Fonctionnement :

Comptabilité et valorisation des bénévoles : centralisée avec système de prélèvement aboli et passage au puits sans fonds. Tous les services rendus à l’association sont valorisés en « fontaines » dans la limite de 24 H par mois.

Supports matériels : Bons d’échanges, 2 catalogues par an plus additifs par internet , Adhésion : 8 euros.

Monnaie : une « fontaine » égale une minute mais échange de gré à gré , parfois si doute sur un objet évaluation à plusieurs.

Pilotage : Groupe d’Animation et de Gestion(GAG) de 8 personnes, 3 personnes au bureau élues une fois par an avec une majorité de femmes dans l’association et dans le CA. Assurance MACIF.

Frais et Subventions :

Subventions de Fontenay aux roses et Bagneux. Local mis à disposition (dans le cadre du centre social) et salle de réunion une fois par trimestre, la subvention sert à payer le catalogue papier, l’envoi postal, frais de réunion (boissons), sortie (frais de transport), remboursement des frais de transports pour aller aux intersel. En échange, le SEL participe aux évènements associatifs municipaux, stand d’infos, organisation de tombola, animations en lien avec ce centre, une fois par an stand d’info pour la promotion du SEL et participation au marché solidaire organisé par le CSC.

Contacts avec autres Assos : contact avec Artisans du Monde pour l’éventualité de l’ouverture d’une boutique (soucis de la municipalité de vérifier l’intérêt de la population pour ce type de pratique) Les animatrices du SEL pensent que leurs membres manquent d’infos sur l’Economie sociale et solidaire en général ; elles sont favorables à plus d’informations et de communications sur le sujet. Elles ont lancé un appel aux selien(nes) pour la réunion d’information sur le commerce équitable et sont favorables à une relation privilégiée avec la future boutique.

A l’annonce du projet SOL , bonne acceptation , les membres du SEL ici présentes sont favorables à une réflexion partagée avec la municipalité pour potentialiser leurs services.

SEL Amitié ( Rennes) :

Association loi 1901,une soixantaine d’adhérents

Vient du SEL Caribou ( 100 adhérents ) qui s’est dissout ; les adhérents sont partis sur SEL Amitiés (rayonne sur 30 Km autour de Rennes).

Fonctionnement : Monnaie : « tranche » = 1 mm , privilégie le gré le gré mais la valeur-temps en toile de fonds.

Gouvernance : Association loi 1901 réseau d’amis qui font des échanges , remise en question de la présidence et du bureau, groupe de travail à la place du CA, accueil des nouveaux adhérents, repas convivial, réunion de travail après : partage des taches, au minimum deux personnes par taches. Assurance pour les réunions. Feuille de richesse partagée et comptabilité centrale, feuille vierge et feuille tamponnée à la réadhésion pour certifier l’appartenance au SEL. Adhésion : 24 euros par adhérents ou 12 euros sur discussion (paiement de loyer pour la permanence et salle pour la bourse d’échanges tous les 2 mois). Pas de système de prélèvement. Le temps passé à l’animation du SEL est valorise en unités. Feuilles de compétences et offres et demandes permanentes, 2 fois par ans, intègre la liste des adhérents. Feuilles d’annonces tous les 2 mois commune aux autres SEL d’Ile et Vilaine ( Vitré et fougères ), contact pris avec le SEL de St Malo qui demande du temps pour s’intégrer, Sel de Guemene Peinfau qui vient de naître et le SEL les tournesol vient de se créer ; ils ont été contactés pour l’éventualité de leur participation au catalogue commun.

Frais et Subvention : subvention de la ville de Rennes , négociation pour l’hébergement en échange d’interaction avec des compagnons bâtisseurs (mais quelques incompréhensions avec l’association hébergeante). Participation avec la ville : collaboration pour l’animation de jardins. Le Sel cultive( loué en euros) un jardin, pour leur propre consommation. Intersel : 1 fois par an, réunion de l’intersel breton à st Nazaire, confrontations des différents fonctionnements, bourse d’échanges (entre 50 et 100 personnes).

Projet : agrandissement et animation avec d’autres propriétaires de jardin pour des cultures communes à redistribuer dans le SEL, aménagement du territoire de production maraîchère, cohérence des productions entre elles et partenariat en temps avec la mairie pour faire de l’animation. Le SEL a déjà un agriculteur qui propose du lait du cidre, des fruits à aller cueillir. Les adhérents demandent davantage de biens de consommations.

Contact avec autres Assos : Une association est aussi adhérente de ce SEL et propose des cours de musique en tant qu’association. le Projet SOL a été présenté et a été bien accepté, mais difficulté de compréhension donc ouvert pour le moment à la participation individuelle ; de l’info sera donnée tous les 2 mois sur le projet dans le bulletin de liaison qui sert aussi pour les annonces temporaires. Participation à des salons qui valorisent du temps bénévole pour leur organisation ; les adhérents donnent du temps pour l’organisation, stand gratuit en échange : salon Vivre et Echanger Autrement, forums d’associations. Participation au FSL de Rennes, questionnement sur le fonctionnement du CA en collectif.

SEL de Villeneuve d’Ascq

Fonctionnement :

Statut : association loi 1901 non déclarée (appelée : association de fait )

Cotisation : offres et demandes, enveloppes et timbres à renouveler chaque année. Edition d’un « indicateur » (catalogue) par mois + additif mensuel si nécessaire. Il est envoyé par Internet mais pas la liste des adhérents (disponible au centre social). Comptabilité par feuille de richesse, centralisée et publique. Le SEL refuse toute subvention (et toute comptabilité en euros), unité= la « feuille » ; 60 feuilles = une heure recommandé, échange de gré à gré.

Gouvernance : par collectif : les membres présents à la réunion mensuelle. Les personnes qui assument différentes fonctions utiles au groupe peuvent recevoir des unités. Un « impôt » est prélevé mensuellement sur chaque compte-adhérent mais il ne suffit pas pour que le compte SEL soit équilibré comme celui des adhérent (entre -3000 et + 3000 feuilles). Pour le moment, accès à salles gratuites : le centre social leur prête des salles mais la mairie n’accepte pas encore car ce n’est pas une association déclarée.

Le SEL souhaite se faire parrainer par Artisans du monde pour avoir des salles. Participe/organise des rencontre Intersel du Grand Nord. Des feuilles d’échange spéciales Intersel sont alors émises -Merci Framboise-

Contact avec autres Assos :

Le SEL adhère/cotise à différentes association en timbres et sans euros. Comme dans de nombreux SEL, beaucoup de selistes font partie d’autres asso ; entre autre, les AJONCs, l’Association des Amis des Jardins Ouverts et Néanmoins Clôturés (Jardin collectif à visée sociale).

Projet avancé d’un partenariat avec Artisan du Monde sous forme d’un bon qui serait donné aux clients d’AdM et donnerait droit à une heure d’échange SEL (comme ce qui s’était fait lors du FSE de St Denis en 2003).

Le SEL fait partie de l’APES, Assemblée Permanente de l’Economie Solidaire du Nord Pas de Calais, association qui représente et fait la promotion de l’économie solidaire et participe à son Collectif (organe de décision de l’association).

Projet SOL :

D’accord sur l’idée d’expérimenter puis de mutualiser les bonnes pratiques ; création d’une commission qui suit le projet : réflexion sur la sphère de l’entraide qui empièterait sur la sphère marchande et lui ferait concurrence (comme le soleil exerce une concurrence déloyale vis a vis des marchand de chandelles et les plantes qui se reproduisent spontanément, exercent une concurrence scandaleuse contre les marchands de graines : cf Monsanto et le gène terminator).


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Complémentarité entre systèmes monétaires complémentaires et systèmes d’échanges
-La carte de vie quotidienne au Havre
-Commerce : SOL la monnaie solidaire de Lille
-La carte de vie quotidienne à Vandoeuvre-lès-Nancy
-C.R. réunion SOL à Paris le 20 octobre 2006
-La carte de vie quotidienne à Issy-les-Moulineaux
-Quelques textes sur le SOL


AUTEUR :
-Collectif SEL Terre
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -