lundi 29 mai 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Girondin Agenda Girondin
Album des vidéos Album des vidéos
Catalogue de SEL Terre (offres/demandes) Catalogue de SEL Terre (offres/demandes)
Chemin des Sel (réseau d’hébergements) Chemin des Sel (réseau d’hébergements)
Co-Production Co-Production
   - AMAP
   - Economie solidaire
   - Projet monnaie SOL
Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges
Librairie du SEL Librairie du SEL
Listes de diffusion ouvertes et TransverSel Listes de diffusion ouvertes et TransverSel
Projets de loi Projets de loi
Revue de presse Girondine Revue de presse Girondine
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !

Retour à la page d'accueil  Co-Production  Economie solidaire

Une mairie offre des permis de conduire contre des travaux citoyens

vendredi 27 mai 2005, Collectif SEL Terre


La municipalité de Suresnes (Hauts-de-Seine) s’est engagée à financer une partie de la formation au permis de conduire d’une vingtaine de jeunes de la commune en échange d’heures de travail offertes à la collectivité, a-t-on appris vendredi auprès de la mairie.

Cette opération, lancée en novembre 2004, s’adresse aux 18-25 ans qui résident à Suresnes, qui ont un projet professionnel ou d’étude et qui n’ont pas les moyens de se payer une formation à la conduite.

"Mais attention, cette bourse n’est pas un dû", a expliqué Jean-Loup Dujardin, un des initiateurs du projet, chargé de la politique de la ville et de la prévention routière à Suresnes. "La mairie octroie une bourse de 1.200 euros, qui correspond à 30 heures de leçon de conduite, mais, en contrepartie, le signataire s’engage à offrir 40 heures de travail à la collectivité".

"Nous avons eu cette idée en juin 2004 après avoir constaté le nombre croissant de jeunes qui conduisent sans permis et tous ceux qui n’accèdent pas à un emploi faute de permis", a-t-il expliqué. "Mais il fallait que cette aide soit accompagnée d’un acte citoyen".

Depuis le lancement de cette opération en novembre 2004, sept boursiers ont déjà obtenu leur permis de conduire et une quinzaine d’autres sont inscrits.

Parmi eux, Ghislaine Amraoui, 23 ans, étudiante en BTS assistante de direction : "dans le domaine commercial, la voiture est indispensable : quand j’ai entendu mes voisins me parler de cette bourse, j’ai saisi ma chance, c’était l’occasion rêvée", a-t-elle raconté. "Je suis inscrite pour le code en septembre et, en contrepartie, j’ai commencé à donner des cours de soutien scolaire dans une association suresnoise deux à trois fois par semaine".

Thomas Cuadrat, 24 ans, sans emploi, compte reprendre à la rentrée un CAP espace vert. "Grâce au permis, et une fois mon diplôme en poche, je vais pouvoir m’attaquer à un métier. C’est une très bonne initiative, une chance en plus car, pour un jeune, c’est dur de s’intégrer".

En échange, Thomas Cuadrat a proposé d’offrir ses services de jardinage à des personnes âgées : "40 heures de service contre un permis, c’est excellent ! J’ai sauté sur l’occasion".

Pour ce projet, la mairie de Suresnes a consacré 42.000 euros sur son budget 2005 et des dizaines de dossiers sont en attente pour juin, selon M. Dujardin. Séduites par l’initiative, trois communes l’auraient déjà contacté depuis jeudi.

Le ministre des Transports, Gilles de Robien, venu jeudi à Suresnes pour signer la convention pour la deuxième promotion, a salué une "action exemplaire", a indiqué son cabinet à l’AFP. "J’espère que d’autres villes vont s’engager dans ce processus, qui s’articule bien avec le permis à 1 euro", a-t-il ajouté, précisant qu’il s’"inspirerait" de cette initiative pour ses futures mesures.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Monnaies locales, monnaies complémentaires, où en est-on ?
-Aides sociales pour les minimas sociaux
-L’argent du citoyen
-Tontine du causse d’Anglars
-Porteur de projets solidaires
-Liste des fondations et organismes qui subventionnent les projets
-Un passeport pour les amateurs d’informatique
-Projet de l’espace vert constructif


AUTEUR :
-Collectif SEL Terre
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -