22 octobre 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Girondin Agenda Girondin
Album des vidéos Album des vidéos
Catalogue de SEL Terre (offres/demandes) Catalogue de SEL Terre (offres/demandes)
Chemin des Sel (réseau d’hébergements) Chemin des Sel (réseau d’hébergements)
Co-Production Co-Production
   - AMAP
   - Economie solidaire
   - Projet monnaie SOL
Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges
Librairie du SEL Librairie du SEL
Listes de diffusion ouvertes et TransverSel Listes de diffusion ouvertes et TransverSel
Projets de loi Projets de loi
Revue de presse Girondine Revue de presse Girondine
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !

Retour à la page d'accueil  Revue de presse Girondine

Sud Ouest - 15/10/2005 - Le bouchon remplace l’euro

samedi 15 octobre 2005


Les Rencontres de l’économie solidaire permettront notamment d’échanger des biens et des services en payant en bouchons ou en fraises.

Le temps, c’est du bouchon, au pays du SEL-Gabare,

Puisque les échanges solidaires pimentent la vie de ses 200 adhérents sur la Cub. Un bouchon, c’est grosso modo, une minute : « On n’est pas à la seconde près », dit Rashel Riguine. D’ailleurs une nuitée ne vaut que 60 bouchons.

Au SEL (Système d’échange local) des voisins, plus pessaco-pessacais, dans son quartier du Monteil, on paie en fraises. Mais nulle part semble-t-il, on n’utilise le sel comme monnaie : les « salistes » ne sont pas gabelous.

On pourrait simplifier : Tu me donnes un livre, je te fais la leçon de piano. Tu me files ce meuble et je tonds ta pelouse. Certains offrent leur talent de Michel Morin, des heures de baby-sitting, une perceuse, des azalées, du soutien scolaire... d’autres cherchent du pavé auto-bloquant pour allée de jardin, de la vaisselle cassée (pour faire de la mosaïque), un vieux vélo, des graines de plantes médicinales et tintoriales, des massages psychosensoriels, ou des bougies auriculaires !

Par ici, la monnaie.

Baba cools ? Pensez-donc !

« Toutes sortes de professions sont représentées parmi nous », dit Rashel Réguigne qui travaille dans l’informatique.

« En règle générale, on ne fait pas de troc, même si c’est toujours possible, mais limité à deux personnes. Le plus souvent, on passe donc par une comptabilisation », explique Roland Carbone, trésorier de Sel Gabare. Une forme de monnaie virtuelle permet des échanges est plus larges.

Celle retenue par le SEL est infiniment moins mondialiste que l’euro ou le dollar. A l’écart du grand tourbillon de la finance spéculative, elle entend favoriser l’éclosion de valeurs : partage, solidarité, convivialité... Elles sont à l’affiche des 4emes rencontres de l’économie solidaire de Pessac (lire le programme ci-dessous), dont les Verts s’enorgueillissent.

« C’est un ancien adjoint des Verts, Jean-Michel Monmège, qui les a initiées », rappelle la conseillère municipale Laure Curvale.

« Il est exemplaire qu’une mairie comme Pessac accompagne les acteurs de l’économie solidaire. Et tout au long de l’année, elle soutient des associations comme ACTIF Sud Ouest (récupération, revente, maintenance, recyclage d’ordinateurs), AIPAC (services à domicile), Envie Gironde (comme ACTIF, mais pour l’électro-ménager) et Bati action (insertion dans le second oeuvre). »

Dorothée Eisenbeis précise que ces associations seront présentes aux 4èmes rencontres qui ont fait des petits : « le SEL des voisins et Terre d’ADELES en sont issues ».

Du monde au panier.

ADELES !... Ne vous accrochez pas aux jupes, mais au sigle :

Association pour le développement d’échanges locaux, équitables et solidaires.

Ne partez pas, il y a un sous-titre : AMAP, Association pour le maintien d’une agriculture paysanne. Y-a du monde au panier, car sa première action a consisté à créer un réseau de consommateurs autour de producteurs locaux. Pour l’instant, les paniers sont essentiellement replis par une maraîchère de Pessac et un éleveur de poulets de Dordogne [1]. Sur 1/2 hectares, la première produit les légumes que les 50 adhérents s’engagent à acheter chaque semaine et... à participer une fois tous les six mois au jardinage. On est loin de l’anonyme Caddie de la grande surface.

« On développe des systèmes alternatifs de consommation », précise Roland Carbone.

Les Rencontres seront l’occasion d’aborder d’autres formes comme l’épicerie sociale, la récupération, la voiture partagée : « Une association existe à Bordeaux du côté du Jardin Public. 11 adhérents utilisent 2 voitures, soit 1 pour 5,5. Mais plus il y a d’adhérents, plus le ratio est intéressant.

A Berlin, 3 700 adhérents se partagent 200 voitures, soit un ratio de 1 pour 18,5. Cela permet de bénéficier de modèles différents adaptés à chaque usage. Et avec la flambée du prix du pétrole, ça fait réfléchir. »


Photo Willy Dallay
Roland Carbone, Patricia Baudouin et Rashel Réguigne travaillent à l’organisation des rencontres co-organisées par SEL Gabare, Terre d’ADELES et la ville de Pessac.

[1] Il y a un projet pour la viande bovine. Mais Terre d’ADELES veut aussi s’ouvrir à des produits non alimentaires, comme l’achat groupé de capteurs solaires.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-A l’Asso numéro 2 - Octobre 2005 - SEL Mérignac Terre
-Sud Ouest - 01/06/2005 - D’autres partages sont possibles !
-Vivre au féminin - Février 2006 - Le SEL - Consommez sans modération.
-Sud Ouest - 06/03/2006 - Dix ans de troc au SEL
-Sud Ouest - 29/11/2004 - L’échange privilégié
-Sud Ouest - 11/10/2004 - Des échanges fructueux
-Mérignac Proche - 11/2004 - SEL et Forum Echange de Savoirs
-Sud Ouest - 8/10/2004 - Les utopies du quotidien
-Sud Ouest - 20/08/2004 - Un autre regard sur l’échange
-Sud Ouest - 17/10/2005 - Le SEL organise la BLE


Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -